La responsabilité conjointe et solidaire existe lorsque plusieurs parties peuvent être tenues responsables du même événement ou du même acte et être responsables de toutes les réparations requises. En cas de responsabilité solidaire, une personne lésée ou lésée par plusieurs parties pourrait se voir allouer des dommages et intérêts et recouvrer l’une, plusieurs ou toutes les parties responsables.

Les parties responsables seraient tenues de payer l’intégralité de l’indemnité, qui pourrait être répartie entre plusieurs parties ou provenir d’une seule partie. Chaque partie serait responsable d’une partie des dommages, ou jusqu’à concurrence de tous les dommages.

Décomposition de la responsabilité solidaire

La responsabilité solidaire favorise la poursuite en dommages et intérêts du demandeur, car cela lui permet de demander un paiement à la partie ou aux parties qui ont les poches les plus profondes.

La responsabilité solidaire est différente de la responsabilité comparée, dans laquelle les parties multiples seraient responsables d’une partie des dommages par rapport au pourcentage de faute qu’elles ont causé pour le dommage.

En comparaison, si le pourcentage le plus élevé du préjudice provient de la partie responsable la moins solvable sur le plan financier, le demandeur pourrait se voir dans l’obligation de demander des dommages-intérêts à une partie insolvable.

Si le demandeur réclame des dommages-intérêts à une seule partie, celle-ci pourrait compter sur les autres défendeurs pour contribuer au paiement.

Comment la responsabilité solidaire pourrait être appliquée

Un cas de responsabilité solidaire pourrait être lancé au nom de travailleurs tombés malades après avoir travaillé sur plusieurs sites de travail et exposés à des matériaux nocifs sur chaque site.

Cela pourrait être le cas pour les travailleurs exposés à certains matériaux de construction, tels que l’amiante, sur divers chantiers où des précautions inadéquates sont citées. Les travailleurs pourraient souffrir de maladies physiques ayant une cause unique difficile à cerner.

Il est très complexe de déterminer qui devrait assumer la responsabilité de l’exposition à ces matériaux. Il doit être prouvé que les défendeurs étaient à la fois responsables du préjudice et du préjudice pour lequel le demandeur demande réparation. Les actions des accusés ne doivent pas nécessairement être simultanées.

Par exemple, un fabricant peut construire une machine dont l’assemblage est défectueux, ce qui peut causer des dommages à l’utilisateur par le biais d’une utilisation régulière. Cette machine est ensuite inspectée et approuvée par un inspecteur désigné, mais son utilisation est préjudiciée à l’utilisateur. Dans un tel cas, le fabricant et l’inspecteur pourraient tous deux être désignés comme défendeurs du fait de la responsabilité solidaire, même si leurs actions n’étaient pas simultanées.